communication therapeute | Carole Imbert, l’Art de révéler votre intérieur
22672
post-template-default,single,single-post,postid-22672,single-format-standard,ajax_fade,page_not_loaded,,select-theme-ver-4.3,vertical_menu_enabled,wpb-js-composer js-comp-ver-5.4.4,vc_responsive

Carole Imbert, l’Art de révéler votre intérieur

Carole-Imbert-Harmonizen

Découvrez “l’Art de révéler votre Intérieur”

Carole Imbert, sophrologue et fondatrice d’HarmoniZen, propose un concept novateur de Feng Shui thérapeutique et de thérapie du tri partout en France et à l’Etranger, une rencontre inspirante avec une femme passionnée…

Découvrir son site

Pouvez-vous nous présenter votre activité en quelques mots ?

Je suis Sophrologue et Experte en Feng Shui. Le terme que j’utilise pour définir mon identité de thérapeute est harmonisatrice d’intérieurs.

 

Quel est votre parcours professionnel ?

A l’âge de 7/8 ans, je me disais déjà «la maison a un pouvoir : si je prends soin d’elle, que je la désencombre par exemple, que je la rends plus jolie, ça rendra les gens plus heureux ».

A 30 ans, j’ai découvert que cette intuition de l’écologie, de la synergie entre habitats et vivants, portait un nom, le Feng Shui, et que d’autres avant moi l’avaient étudié et utilisé pour construire des Palais. J’ai alors démissionné de mon confortable statut de salariée dans une entreprise internationale d’informatique financière qui ne me nourrissait plus intérieurement pour me former à cet art/science et réaliser ainsi mon rêve d’enfant.! Après 5 ans d’étude, j’ai créé mon 3ème bébé (j’ai deux enfants), mon propre cabinet d’expertises Feng Shui : HarmoniZen.

A 40 ans, après un souci de santé, j’ai quitté les embouteillages, l’agitation, le brouhaha et le stress parisiens pour respirer à La Rochelle. Depuis, cette énergie positive et cette Zen attitude nourrissent ma pratique d’harmonisatrice d’intérieurs et je pense être une meilleure accompagnatrice de mes clients vers qui ils sont vraiment.

Je pratique la sophrologie depuis très longtemps. A 45 ans, en complément de mon expertise Feng Shui, je m’y suis formée ainsi qu’à la sophro-analyse qui est une méthode de retour à l’Enfant intérieur vers la réconciliation.

 

Quels types de clients avez-vous ?

Des clients en Feng Shui et des clients en Sophro donc. Même si certains de mes clients Feng Shui viennent en séance au cabinet pour pratiquer la sophrologie et certains de mes clients en sophro me confient l’expertise de leurs lieux de vie pour mon concept novateur de Feng Shui thérapeutique.

En sophrologie, j’ai quelques ados et quelques enfants mais majoritairement, mes clients sont des adultes, 80 % de femmes pour 20 % d’hommes environ. Serait-ce à dire que les femmes ont plus de difficultés à gérer positivement leur quotidien et se sentent moins bien dans leurs vies que les hommes ? J’en doute …

J’ai créé un petit groupe sophro de 5 personnes que je réunis un lundi sur deux. Ce qui me donne beaucoup de joie car la dynamique du groupe est vraiment très agréable. Les échanges sont libres après chaque exercice et c’est très enrichissant pour chacun de pouvoir comparer ses ressentis, son vécu et de voir que finalement, on est tous plus ou moins touché par les mêmes choses dans la vie. Le groupe tire vers le haut et on rit aussi beaucoup !

Et en Feng Shui j’accompagne les particuliers et des professionnels. Single, couple ou famille. Dirigeant d’entreprises, commerçant, médecin, profession paramédicale pour leurs cabinets. Des architectes à qui j’apporte mon expertise qu’ils joignent à leurs projets pour se démarquer de la concurrence. Des collectivités, des hôtels et des chambres d’hôtes.

 

Quels sont les bienfaits des séances ?

En sophrologie, j’accompagne des personnes atteintes de cancer, en cours de traitement. Des personnes en burn-out, d’autres qui rencontrent des difficultés relationnelles avec leurs proches et qui viennent chercher des outils pour apprendre à gérer leurs émotions et à mettre une distance. Des gens qui viennent après plusieurs échecs à des examens, des permis de conduire, qui se préparent à repasser les examens. D’autres encore viennent chercher à mieux vivre avec des douleurs, après une opération chirurgicale. Des personnes âgées qui viennent de perdre leur conjoint.

Les retours des clients sont excellents. Et pour moi une des raisons principales à cela est qu’en pratiquant régulièrement ses séances, on va de mieux en mieux et que l’on prend conscience que l’on en est le premier «responsable ». C’est très gratifiant et bon l’estime de soi de prendre conscience qu’on peut se faire confiance et qu’avec soi-même, on est entre de bonnes mains !

D’ailleurs, en 2017, en France, la sophrologie a été la pratique alternative la plus recherchée dans les Pages Jaunes.

En Feng Shui, la thérapeute que je suis offre à ses clients une écoute fine et professionnelle de qui ils sont, de leur histoire, de leurs difficultés, de leur mal-être. A partir de cette anamnèse, de cette connaissance approfondie du point de départ, je vais pouvoir puiser dans mes outils pour réaliser l’expertise conseils la plus avisée qui leur permettra de se sentir divinement bien chez eux mais plus que cela encore, d’atteindre plus facilement leurs objectifs de vie, leur épanouissement.

Pour cela, j’utilise les codes et les règles du Feng Shui tout autant que l’inconscient de la personne. Je choisis les objets à la fois pour ce qu’ils sont (couleurs, matière, forme) tout autant que pour ce qu’ils font (ce qu’ils font résonner en mon client, ce qu’ils stimulent). Et enfin, l’environnement devient thérapeutique, il prend soin, catalyse les potentiels des habitants du lieu.

 

Quel est votre meilleur souvenir professionnel ?

J’en ai beaucoup vraiment ! Auprès d’une cliente atteinte d’un cancer qui était arrivée à la moitié de ses 6 séances de chimiothérapie. Pendant l’entretien post-sophronique, elle m’a dit en pleurant tout doucement avec un visage lumineux qu’elle se sentait profondément bien et qu’elle savait, qu’elle sentait qu’elle allait guérir.

Une autre en Feng Shui thérapeutique : une femme à l’enfance triste et seule dont la maman s’était suicidée quand elle était toute petite. Mère de famille avec un haut niveau d’exigence quant à son rôle de mère et d’épouse. Faible socle de ressources affectives. Après une longue journée d’accompagnement tout en rondeur et en douceur, j’ai proposé à ma cliente qu’elle sorte de la pièce de vie parce que je voulais tenter une nouvelle disposition qu’elle aurait tout le loisir de remettre en place si le résultat ne lui plaisait pas.

Le canapé a été retourné, dos au mur, et déplacé dans un joli recoin de la pièce, réchauffé de plaids, de coussins et d’une lumière douce qui conférait à l’endroit une fonction de cocon. Quand elle est revenue dans la pièce et qu’elle a découvert la transformation, un sanglot s’est fait entendre et elle s’est engouffrée au fond de la pièce. Elle s’est assise en boule dans le canapé avec un visage de soulagement et de plénitude.

On minimise souvent trop l’impact de l’environnement Posséder dans son intérieur un endroit paisible, calfeutré, dans lequel on va aller se nicher peut faire en profondeur un bien immense à quelqu’un qui aura manqué pendant sa vie de soutien, de chaleur, de réassurance.

A l’inverse, certains objets ou certains endroits peuvent raviver de mauvais souvenirs. De ce point de vue, c’est une bonne chose d’être hypersensible. Car il vaut mieux le ressentir et s’écarter. Sans quoi, l’impact se fait inconsciemment chez la personne qui risque de ne pas comprendre d’où vient le mal-être.

 

Quelles sont les qualités personnelles qui vous ont permis la réalisation de votre projet ?

La résilience … l’optimisme, la persévérance, la ténacité, l’audace, un sentiment d’être en fraternité avec la personne près de moi. Je ne sais pas tout et toi non plus. Je sais parfois des choses qui peuvent être utiles à d’autres et inversement. J’ai en moi un savoir-être et savoir-faire qui peuvent être utiles et inversement.

Peut-être que ce serait cette qualité-là : une bonne connaissance de moi. Ce qui me permet de solliciter souvent les bonnes personnes au bon moment. Entre autres, une certaine Céline Annon de l’Agence Communication thérapeute. Vous connaissez ? Merci à la Loi d’Attraction qui me l’a présentée ! “La chance est bien souvent un hasard qui se provoque (Confucius).”

 

Quelles sont les valeurs que vous souhaitez véhiculer dans votre communication ?

Clarté, précision, sérieux sans pour autant être ennuyeux, ouverture, humanité.

 

Quels conseils pourriez-vous donner à des thérapeutes qui souhaiteraient s’installer ?

Je leur conseillerais de continuer à prendre du temps pour eux, méditation, marche, une vie après le travail. De mettre tout leur cœur dans la conception de leur lieu de travail avec des objets auxquels ils tiennent autour d’eux. De ne pas hésiter à faire des séances de découverte gratuites de leur pratique à de possibles prescripteurs (médecins, pharmaciens, professionnels de santé, le coiffeur, l’esthéticienne, commerçants de quartier). Restez en contact avec vos copains de promo pour échanger des conseils, vous remonter le moral ou vous stimuler et pour rire aussi. C’est vraiment super important d’être entouré par des personnes qui savent ce que vous vivez et vous vous motiverez les uns les autres à tour de rôle !

 

Quels sont vos objectifs à venir ? Vos projets futurs ?

Développer la partie formation en entreprise pour la sophro.
Proposer des séances de groupe dans les maisons de retraite, les Mutuelles pour leurs adhérents.
Sortir mon premier livre de Feng Shui.
Faire connaître mon concept novateur de Feng Shui thérapeutique.
Proposer une offre globale d’accompagnement avec d’autres professionnels : praticiens/thérapeutes.

 

Pour finir, avez-vous une devise ou une citation qui représente votre identité de thérapeute ?

La réussite survient lorsque tes rêves deviennent plus grands que tes excuses.
Crois en tes rêves et ils se réaliseront peut-être. Crois en toi, ils se réaliseront sûrement.

No Comments

Sorry, the comment form is closed at this time.